JEUX DE MIROIRS - Eugen Ovidiu CHIROVICI

Publié le par Auryn

Un agent littéraire, Peter Katz, reçoit un manuscrit intitulé Jeux de miroirs qui l'intrigue immédiatement. En effet, l'un des personnages n'est autre que le professeur Wieder, ponte de la psychologie cognitive, brutalement assassiné à la fin des années quatre-vingt et dont le meurtre ne fut jamais élucidé. Se pourrait-il que ce roman contienne des révélations sur cette affaire qui avait tenu en haleine les États-Unis ?
Persuadé d'avoir entre les mains un futur best-seller qui dévoilera enfin la clef de l'intrigue, l'agent tente d'en savoir plus. Mais l'auteur du manuscrit est décédé et le texte inachevé. Qu'à cela ne tienne, Katz embauche un journaliste d'investigation pour écrire la suite du livre. Mais, de souvenirs en faux-semblants, celui-ci va se retrouver pris au piège d'un maelström de fausses pistes. 
Et si la vérité n'était qu'une histoire parmi d'autres ?

 

Peter Katz, agent littéraire dans une maison d'édition, reçoit un début de manuscrit accompagné d'une lettre assez singulière. Sa curiosité piquée, il décide de le lire.
Richard Flynn, le narrateur et l'auteur du manuscrit, raconte une période de sa vie d'étudiant, plus particulièrement l'année 1987 et sa rencontre avec Laura Baines et le Professeur Wieder.
Malheureusement pour Peter, le manuscrit que lui a envoyé Richard s'arrête à un moment crucial. Et lorsqu'il essaye de contacter ce dernier, il apprend qu'il a été hospitalisé d'urgence et décède peut de temps après.
Commence alors pour Peter une quête de vérité. Cette histoire que raconte Richard est-elle réelle ou fictive ?
 
Voici un polar dont la construction a un "effet papillon" sur l'histoire.
Il se découpe en trois partie :
La première nous plonge dans le manuscrit de Richard Flynn. Ce dernier nous présente la vie dans les années 80 aux Etats-Unis. Il nous raconte sa rencontre avec Laura Baines, sa nouvelle co-locataire, et le professeur Wieder, un éminent psychiatre. 
De là vont s'enchaîner différents événement, qui sur le coup n'ont rien de bien particulier, mais qui trente plus tard vont laisser Richard pensif. Cette partie se termine brutalement en nous apprenant l'assassinat du Professeur Wieder et en nous laissant entendre que Richard pense savoir qui l'a tué.
Après sa lecture, Peter Katz, l'agent littéraire, veut en savoir plus et décide de s'adresser à l'un de ses amis journaliste, John Keller, afin qu'il trouve des éléments permettant d'en savoir plus sur cette affaire jamais résolue.
Ainsi commence la deuxième partie du roman dans laquelle on suit les investigations de John Keller qui va le mettre en relation avec l'enquêteur de l'époque et les confronter à une révélation surprenante.
La troisième partie s'ouvre dont sur la nouvelle analyse de l'enquête par Roy Freeman, inspecteur en retraite et qui n'a jamais pu élucider ce meurtre jusqu'à aujourd'hui.
 
Un polar tout simplement captivant du début à la fin. Une fois commencé, on ne peut plus le lâcher jusqu'à la dernière page. Mais il m'a quand même manqué une claque finale pour faire de ce roman un polar parfait.
 

Publié dans Polars et Thrillers

Commenter cet article