LA VILLA AUX ETOFFES - Anne Jacobs

Publié le par Auryn

À Augsburg, près de Munich, en 1913, la jeune Marie est embauchée en cuisine à la Villa aux étoffes, la résidence des Melzer, propriétaires d'une imposante usine de textile. Alors que la jeune orpheline tente de tailler sa place parmi les serviteurs, les maîtres anticipent le début de la saison des bals hivernaux qui permettra à la belle Katharina, la cadette de la famille, de briller de tous ses feux en société. Paul, l'héritier principal, se tient loin de ce genre de mondanités, car il préfère de loin sa vie d'étudiant à Munich. Du moins jusqu'à ce qu'il croise Marie...

Lorsque la Première Guerre mondiale déchire l'Europe et le reste du monde, la Villa et ses habitants seront aux premières loges du conflit et subiront des bouleversements dont les effets feront trembler toute la maisonnée, l'usine ainsi que ses employés. De quoi l'avenir de Marie et de tous ces gens qui sont devenus sa famille sera-t-il fait ?

Allemagne 1913 - Marie, une jeune orpheline, rentre au service de la Famille Melzer, comme fille de cuisine.
Ses patrons sont propriétaires d'une usine de textile, un peu en difficulté.
Johann Melzer est marié à son usine; Alicia, son épouse, s'occupe de la maison et des enfants. Paul, l'aîné, veut arrêter ses études et voudrait démontrer à son père qu'il est capable de travailler à l'usine avec lui. Elizabeth, l'aînée des filles, essaye par tout les moyens de se trouver un mari, mais la beauté de sa soeur cadette, Katharina, l'éclipse aux yeux des possibles prétendants.
Tandis que Marie essaye de trouver ses marques dans la maison, Katharina, artiste peintre, va en faire sa muse et sa rencontre avec Paul va la bouleverser.
Mais par un curieux hasard, Marie va découvrir que ses parents avait un lien avec les Melzer qui pourrait cacher un sombre secret...
 
 
Bienvenue dans un Downton Abbey allemand.
Ce premier tome pose l'univers et les personnages. On suit la vie des Melzer et de leurs domestiques. Chacun doit faire face à ses problèmes.
Pour Marie, c'est un monde à découvrir. Orpheline, elle ne connaît pas grand choses à la société et se souvient peu de sa mère. Mais elle va rapidement découvrir que ses parents avaient un lien avec les riches propriétaires.
Les personnages sont très attachants ou détestables, c'est selon.
 
Ce premier tome se termine à la veille de la Première Guerre Mondiale et j'ai hâte de voir ce qui va se passer.

Publié dans Romans

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article