L'OEIL DU CHAOS - Jean Marc Dhainaut

Publié le par Auryn

Tandis qu'une canicule sans précédent frappe l'Europe, Théo, un jeune lycéen de 17 ans, est terrifié quand il réalise que les photos qu'il vient de faire dévoilent l'horreur et le chaos 21 jours à l'avance… Mais personne ne le croit. Et lorsque, partout dans le monde, le courant disparaît, les avions s'écrasent et que toutes les cloches des chapelles et des églises se mettent à sonner inexplicablement, il est déjà trop tard. Théo est alors loin d'imaginer l'incroyable mission de survie et d'espoir que le destin lui réserve. Un thriller d'anticipation à la frontière du réel, percutant et chargé d'émotions.

Théo, jeune homme de 17 ans, est un passionné de photos. Mais lorsqu'il utilise l'objectif qu'il a bricolé lui-même, la roue du temps se met en marche...
Chaque photo qu'il prend lui montre la scène trois semaines plus tard, un futur où tout est chaos en raison d'une grosse vague de chaleur.
Théo va tenter d'alerter, de prévenir, mais tout le monde le prend pour un menteur ou un fou... jusqu'à ce que les choses se réalisent...
 
Cette fois-ci, l'auteur nous offre un one-shot catastrophe. Le monde subit une vague de chaleur énorme qui va conduire au chaos...
Plus rien ne fonctionne et la population se met en mode survie, "chacun pour soi". J'ai eu l'impression d'être dans "The walking dead", les zombies en moins, mais avec une violence très présente.
Je me suis peu attaché à Théo, bien qu'il vive des choses très difficiles; je n'ai pas eu d'empathie particulière.  A contrario, j'ai beaucoup aimé Drazic, un ancien soldat qui vit en ermite dans le forêt et qui va initier Théo à la survie. Ce personnage a une histoire très touchante.
 
Même si j'ai adoré retrouver la plume de Jean Marc Dhainaut, même si ce roman se lit bien, ne n'ai pas trop accroché à ma lecture. Ce monde apocalyptique m'a ramené un peu à notre situation actuelle et ce n'est pas vraiment ce que je recherche dans mes lectures en ce moment.

Publié dans Polars et Thrillers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article