LA CHASSERESSE - Kate Quinn

Publié le par Auryn

1944. L'Union Soviétique est le seul pays possédant une escadrille de femmes bombardiers. L'intrépide Nina Markova et ses compagnes, les « Sorcières de la Nuit », défendent le ciel contre les nazis. Mais quand Nina s'écrase en territoire ennemi et se trouve confrontée à une impitoyable meurtrière, sa vie ne tient qu'à un fil.

Hanté par les horreurs de la guerre, le journaliste anglais Ian Graham se lance dans la traque des criminels de guerre nazis. Une dangereuse cible persiste néanmoins à l'esquiver.  Une tueuse connue sous le nom de « La Chasseresse » - et seule Nina, une des rares à avoir réussi à lui échapper, peut servir d'appât.

Dans le Boston d'après-guerre, Jordan McBride accueille sa nouvelle belle-mère. Or, en se plongeant dans le passé de cette femme mystérieuse, elle y découvre une multitude de sombres secrets. Et un danger manifeste.

1946 - Jordan McBride fait connaissance avec sa nouvelle belle-mère. Si cette dernière paraît de prime abord assez sympathique, Jordan a vite l'impression qu'elle cache de sombre secret... Qui est-elle vraiment ?
1950 - Ian Graham, ancien journaliste de guerre, s'est reconverti en chasseur de Nazis. Sa nouvelle cible, surnommée "La chasseresse" a mystérieusement disparue et la traque risque d'être compliqué. Aussi fait-il appel  à Nina Markova, ancienne "sorcière de la nuit", un escadron féminin qui s'est battu sur le front soviétique en 1944. Cette dernière est la seule à avoir croiser la chasseresse et à être ressortie vivante de l'affrontement...
 
Les chapitres vont alterner entre ces trois temporalité : 1946, 1950 et 1944.
Jordan est au départ ravie que son père refasse sa vie, mais très vite, elle soupçonne sa belle-mère ne ne pas être celle qu'elle prétend...
Ian et son associé ont déjà retrouvé pas mal de nazis, mais la Chasseresse est celle qui l'intéresse le plus car elle a tué son petit frère.
L'aide que va leur apporter Nina va être l'occasion pour la jeune femme de se replonger sans ses souvenirs, de son enfance sur le lac Baïkal à ses missions aériennes sur le front soviétique.
 
Kate Quinn traite à nouveau dans ce roman de sujet un peu "tabou" pendant et après la Secondaire Guerre Mondiale, tel que les crimes Nazis, l'homosexualité...
Son écriture est toujours aussi fluide et agréable à lire. 
 
J'ai apprécié ce roman, même si il est un cran en dessous de son précédent "Le réseau Alice" qui avait été un de mes coup de cœurs 2020.
Kate Quinn est un auteur à suivre !!

Publié dans Romans

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article