CES JOURS QUI DISPARAISSENT - Timothé le Boucher

Publié le par Auryn

Que feriez-vous si d’un coup vous vous aperceviez que vous ne vivez plus qu’un jour sur deux ? C’est ce qui arrive à Lubin Maréchal, un jeune homme d’une vingtaine d’années qui, sans qu’il n’en ait le moindre souvenir, se réveille chaque matin alors qu’un jour entier vient de s’écouler. Il découvre alors que pendant ces absences, une autre personnalité prend possession de son corps. Un autre lui-même avec un caractère bien différent du sien, menant une vie qui n’a rien à voir. Pour organiser cette cohabitation corporelle et temporelle, Lubin se met en tête de communiquer avec son « autre », par caméra interposée. Mais petit à petit, l’alter ego prend le dessus et possède le corps de Lubin de plus en plus longtemps, ce dernier s’évaporant progressivement dans le temps... Qui sait combien de jours il lui reste à vivre avant de disparaître totalement ?

Au-delà d’un récit fantastique totalement prenant, Ces Jours qui disparaissent, roman graphique en couleurs de 200 pages à la personnalité très marquée, pose des questions fortes sur l’identité, la dualité de l’être et le rapport entre le corps et l’esprit. Tout du long, le lecteur se demande si Lubin disparait vraiment ou s’il est atteint de schizophrénie. Évidemment, le jeune et talentueux Timothé Le Boucher, qui signe ici son troisième ouvrage, se garde bien d’y répondre... Et si ce personnage qui en chasse un autre était tout simplement l’homme adulte qui, petit à petit, chasse l’enfant qui est en lui ?

 
Lubin Maréchal est un jeune homme de vingt ans qui travaille dans une supérette la semaine et joue les acrobates les week-end. Il mène une petite vie simple et tranquille.
Un matin, il se réveille un peu en retard et se dépêche de partir au travail. Et là, surprise, il découvre que c'est mardi, alors qu'il pensait que c'était lundi. Il a perdu une journée de sa vie et il n'en a aucune souvenir.
Comment cela se fait-il ? Qu'est-ce qu'il s'est passé ?
 
Au fil de l'histoire, on découvre en même temps que Lubin, qu'il a une deuxième personnalité qui prend sa place lors de ses "absences". C'est lui, mais avec une personnalité totalement différente. Lubin est plutôt du genre cool et bordélique, tandis que son double, lui, est rigide et maniaque.
On va les suivre tout les deu en parallèle, en essayant de comprendre la situation.
Petit à petit, le double va pendre le pas sur "l'original" et le pauvre Lubin va finir par vivre par intermittence et cela va être compliqué pour lui.
 
J'ai beaucoup apprécié ce roman que j'ai trouvé très doux, très touchant. Mais par contre, j'ai été un peu déçue par la fin, m'attendant à une tout autre "chute".
Mais en tout cas, Timothé Le Boucher est un auteur à suivre.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article