LES GALERIES HURLANTES - Jean Marc Dhainaut

Publié le par Auryn

Karine, dix ans, joue avec un ami imaginaire. Tout ce qu'elle sait, c'est son âge et qu'il n'aime pas Alan Lambin, le spécialiste en paranormal que son père, désemparé et dépassé par une succession de phénomènes étranges, a appelé à l'aide.Et si l'origine de tout cela se trouvait dans les anciennes galeries minières existant toujours sous ce village du Nord ? Le seul moyen d'accéder à ce dédale oublié de tous serait les sous-sols d'un hôpital abandonné et hanté par le souvenir de tous ceux qui y laissèrent leur vie, un matin d'hiver, treize ans plus tôt.

 

Juillet 1987 - Alan Lambin va venir en aide à Etienne Delbique, un jeune veuf qui vit avec sa fille Karine et sa belle-mère.
Depuis le décès de sa maman, la petite Karine joue avec un ami imaginaire et sa grand-mère a fini de perdre la tête et passe sa journée à tricoter en répétant sans arrêt une série de chiffres. Etienne se sent dépassé par tout ça et perd pied.
Alan va mener son enquête en creusant dans l'histoire de cette famille. Celle-ci va le conduire dans les galeries d'une mine abandonnée situées sous un hôpital désaffecté. Ambiance glaçante assurée... !!
 
Je trouve que cette enquête se rapproche un peut de "La maison bleue horizon" du point de vue de l'atmosphère et de l'histoire familiale. J'ai eu l'impression de faire de l'urbex en compagnie d'Alan dans les ruines de l'hôpital et de la mine. Et j'ai adoré ça.
Malgré les réticences d'Etienne, Alan va tous faire pour aider cette famille en détresse. Pourtant, sur le plan personnel, notre chasseur de fantômes est dans la tourmente. Il est inquiet pour sa compagne et ses cauchemars recommencent. Tout n'est donc pas tout rose pour Alan. L'auteur va d'ailleurs lui faire vivre (ainsi qu'aux lecteurs) une situation des plus effrayante. Et j'avoue avoir été scotchée...
 
J'ai vraiment beaucoup aimé cette troisième enquête d'Alan Lambin et j'ai hâte de lire la prochaine.

Publié dans Polars et Thrillers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article