JE PEUX TE VOIR - Carina Rozenfeld

Publié le par Auryn

Alors qu'il se réveille après un mois de coma, unique survivant d'un accident de voiture qui a coûté la vie à ses parents et à sa sœur, Maxime Vidal est pris en charge par le Pater, qui veut lui faire développer son don : la vision à distance. Isolé de tout, le garçon apprend à maîtriser ses capacités, sous l'œil exigent de son mentor dont le but avoué est de faire de lui un espion surdoué à sa solde. Mais lors d'une mission, Max fait une découverte qui le bouleverse et le pousse à fuir. Le Pater envoie alors à sa recherche la jeune Liza, dotée des mêmes aptitudes. Une course-poursuite s'engage alors, mettant en scène des jeux de superpouvoirs entre êtres hors du commun...

 

Il y a trois ans, Maxime a perdu ses parents et sa soeur dans un accident de voiture. Depuis, il vit avec un homme, qu'il a surnommé le Pater, qui l'a pris sous son aile. Ce dernier a également entrainé Maxime à développer son don de vision à distance et l'envoi en mission pour récupérer des informations dans des lieux sous haute surveillance.
Au cours d'une de ses mission, Maxime va apercevoir un détail qui va faire vaciller ses certitudes. Et si le Pater lui avait menti pendant toutes ces années... ?
Maxime décide donc de s'échapper et de découvrir la vérité.
 
Un thriller young adulte très addictif. On alterne entre le présent et le commencement (3 ans en arrière), ce qui donne un rythme assez soutenu à la lecture.
D'emblée, on est happé par l'histoire de Maxime, orphelin, qui vit à l'écart du monde depuis trois ans. Mais quelques mois plus tôt, il a découvert que son protecteur lui avait peut-être menti depuis tout ce temps.
Lors de cette quête de vérité, il va rencontrer des alliés inattendus, qui eux aussi possède un don et cette alliance des trois va se révéler très intéressante.
 
J'ai beaucoup aimé cette lecture qui mêle suspense, course poursuite et fantastique. Un roman que je vous recommande vivement.

Publié dans Young adults

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article