DERNIER ETE A MAYFAIR - Theresa Revay

Publié le par Auryn

http://extranet.editis.com/it-yonixweb/IMAGES/BLF/P3/9782714449481.JPGÀ Londres, on les surnomme les « Admirables ». Ils possèdent l’argent, le pouvoir et le prestige. Mais le vertige de la Belle Époque n’est qu’une illusion. Des salles de bal de la haute société édouardienne aux champs de bataille de la Somme, le portrait captivant de deux grandes familles qui, en une décennie, voient basculer le monde et le temps de l’insouciance.

Mayfair, été 1911. Les Rotherfield reçoivent pour le bal de leur fille Victoria, mais la fête est compromise par la disparition de sa sœur Evangeline. Son absence révèle de sourdes tensions familiales. Leur frère aîné, Julian, la retrouve dans une prison de Bermondsey, un quartier ouvrier où couve la révolte. Héritier de la dynastie, il déplore l’attitude de cette insoumise de vingt ans, aussi égoïste que leur frère cadet Edward, un dilettante criblé de dettes de jeu. Pour les honorer, ce dernier doit remporter une course d’aviation en battant son rival, le Français Pierre du Forestel, un jeune homme aussi séducteur et fantasque que lui.

Tous ces Admirables croient en un avenir radieux. Pourtant, un déclin inexorable menace l’aristocratie anglaise et la vieille noblesse française, qui subissent de plein fouet les mutations d’une société moderne. Guidés par les mêmes principes d’honneur et de sacrifice, les uns et les autres devront affronter le cataclysme d’une guerre qui sera aussi leur chant du cygne. Et ce sera aux femmes, parmi les ruines de leurs illusions, de réinventer un monde nouveau.

 

Les Rotherfield, vieille famille aristocratique anglaise, où les traditions et les conventions sont toujours en vigueur.
Les Manderley, eux, font partis de la classe des nouveaux riches. Partis de rien, ils ont réussi à s'élever dans la société anglaise à force de travail.
Les Du Forestel, vieille famille aristocratique française ayant perdu son prestige au fil des années.
Voici les trois principales familles que nous suivront à travers ce roman.
Jeunes, beaux, riches. Une jeunesse dorée, insouciante, pour qui les principales activités sont de dépenser l'argent de papa et maman et de participer aux soirées mondaines.
Mais la première guerre mondiale viendra assombrir ce faste et nos riches héritiers ne seront pas préparés aux horreurs de cette guerre. Ils devront alors faire preuve de courage et d'abnégation afin de sortir "indemnes" de la bataille.
 
Je me suis franchement régalée avec cette lecture.
Après une mise en place un peu lente à mon goût, je me suis laissée entraînée par les "aventures" de ces trois familles. On traverse avec eux les différents évènements du début du XXème siècle : le début de l'aviation, le naufrage du Titanic et bien sûr le fait majeur, la première guerre mondiale.
J'ai d'ailleurs beaucoup apprécié la façon dont l'auteur la abordé, en résumant les faits marquants : les conditions de vie des soldats dans les tranchées, les "gueules cassées", les grandes offensives...
 
Une traversée de l'histoire, en compagnie de personnages attachants, qui devrait ravir les amateurs du genre.
 
Lecture compant pour les challenges Plume Libre suivants :

 

http://www.plume-libre.com/challenge/monde.pnghttp://www.plume-libre.com/challenge/plume.png

 

Publié dans Romans

Commenter cet article

isa 08/05/2013 20:17

Je suis à la fois tentée et à la fois non... bizarre bizarre !!

Auryn 10/05/2013 11:36



ça le fait des fois. On trouve le résumé sympa mais un petit truc nous retient. Peut-être que ce n'est pas le style de roman que tu as envie de lire en ce moment.