CASANOVA ET LA FEMME SANS VISAGE - Olivier Barde-Cabuçon

Publié le par Auryn

Casanova et la femme sans visageEn 1757, malgré son peu de goût pour la monarchie, le jeune Volnay a sauvé Louis XV de la mort, lors de l'attentat de Damiens. Pour le remercier, le monarque a créé pour lui la charge de commissaire aux morts étranges. Depuis, il a toute autorité sur les crimes inexpliqués. Aussi, lorsque le cadavre d'une femme sans visage est retrouvé dans Paris, le chevalier de Volnay se charge-t-il de l'enquête. Sur le corps, il découvre une mystérieuse lettre portant le sceau du roi. Quant à la présence de Casanova sur les lieux du crime, elle ne laisse pas de l'intriguer. A la demande du policier, la dépouille n'est pas emportée à la morgue du Châtelet mais confiée à son assistant, un moine aussi savant qu'hérétique. L'autopsie et les premiers éléments de l'enquête conduisent bientôt le chevalier de Volnay à Versailles, dans le cabinet du roi, dans les maisons aménagées par la marquise de Pompadour à l'intérieur du Parc-aux-Cerfs et dans le laboratoire de l'énigmatique comte de Saint-Germain. Surveillé de près par Sartine, le lieutenant criminel de Paris, qui voit d'un mauvais oeil ce policier iconoclaste, mais aidé par le libertin Casanova, le commissaire aux morts étranges pénètre un monde d'intrigues et de trames, de passions et de déportement, de croyances et de forfaits. Un monde occulte et secret. Un monde sur lequel les lumières tardent à se lever.

 

J'avais beaucoup aimé les deux premiers romans de l'auteur (Les adieux à l'empire et Le détective de Freud), mais avec celui-ci je suis totalement conquise.
On fait la connaissance du Commissaire Volnay, policier atypique pour l'époque qui emploie des méthodes peu conventionnelles pour l''époque pour résoudre ses enquêtes.
Dans ce roman, il doit résoudre la mort d'une jeune fille retrouvée sans visage. Au cours de son enquête, il croisera des figures célèbres de l'époque : Louis XV, la marquise de Pompadour, le comte de Saint-Germain et pour finir le plus grand séducteur de tout les temps , Casanova, qui aura une place importante dans cette enquête.Chaque personnage est décrit minutieusement et s'intègre parfaitement dans l'histoire. Et après avoir lu ce polar Casanova, la marquise de Pompadour et le comte de Saint-Germain n'auront plus de secret pour vous.
 
En plus d'une intrique très intéressante, j'ai pris un super cours d'Histoire. J'ai pris beaucoup de plaisir  (et là ça n'était pas gagner car la monarchie française et moi ça fait deux...) à me promener dans le Paris du XVIII siècle.Et surtout à en apprendre davantage sur certaines grandes figures de cette époque et leur personnalité et leurs moeurs qui maintenant seraient condanables, On voit très bien également le fossé entre le petit peuple et la monarchie, la noblesse qui se complait dans la luxure pendant que le peuple survit tant bien que mal. D'ailleurs l'auteur retranscrit très bien les mentalités et les pensées de l'époque et on sent que la révolte couve mais il est encore trop tôt pour que le peuple passe à l'action (le roman se situe 30 avant la révolution).
 
En résumé : un polar très instructif et très agréable à lire, la plume de l'auteur s'étant encore affinée par rapport à ses romans précédents. Le personnage du chevalier de Volnay, commissaire aux morts étranges est dans la même veine que Louis de Fronsac ou Nicolas le Floch.
Avec ce troisième roman, Olivier Barde-Cabuçon est le digne héritier de Jean d'Aillon. Deux auteurs qui nous font aimer les parties de l'Histoire qui ont tendance à nous rebuter.
 
 
Lecture en partenariat avec l'auteur et les éditions Acte sud

Publié dans Polars et Thrillers

Commenter cet article

Vonnette 06/04/2012 17:42

Un livre qui fait partie de mes prochaines lectures...

Auryn 06/04/2012 18:42



Très bon choix. lol. Bonne lecture



taylor 31/01/2012 20:54

Je ne connaissais pas. Je note merci.

Auryn 18/02/2012 11:38



Je pense que ça devrait te plaire Taylor.