NOIR SANCTUAIRE - Douglas Preston et Lincoln Child

Publié le par Auryn

Après une mauvaise rencontre dans les marais d’Exmouth, Massachusetts, l’agent spécial du FBI Aloysius Pendergast est porté disparu…
Bouleversée par la perte de son protecteur, Constance Greene se retire dans les souterrains du manoir de Pendergast, au 891 Riverside Drive, à New York, où une bien mauvaise surprise l’attend…
Diogène, le frère cadet d’Aloysius, que tout le monde croyait mort, fait sa réapparition et réussit à convaincre la jeune femme de le suivre sur une île mystérieuse.
Sur place, il lui fait visiter son sanctuaire, un petit temple à colonnades aux hautes fenêtres munies de vitres anthracite, où il collectionne les souvenirs de tous ses crimes et forfaits.
Croyant à un enlèvement, Proctor, l’indéfectible majordome de Pendergast, s’est lancé à leur poursuite, mais il semble toujours avoir un coup de retard sur Diogène.
Quels sont les noirs desseins de ce dernier ? Pourra-t-il enfin se venger de son aîné à qui il voue une haine farouche ? À moins que Constance ait elle aussi échafaudé un plan machiavélique…

 

L'histoire reprend là où s'en était arrêté le précédent opus : Pendergast a disparu depuis plus d'un mois et les autorités s'apprêtent à le déclarer mort ; Constance, très affectée, se retire dans les souterrains de la résidence et Proctor se fait agresser dans le hall d'entrée par un mystérieux inconnu.
Lorsque ce dernier reprend conscience, il a juste le temps de voir Constance se faire kidnapper par... Diogène, le frère maléfique de Pendergast. Ni une, ni deux, Proctor prend ses affaires et part à la poursuite du kidnappeur afin de récupérer Constance.
 
Toute la première partie raconte la course-poursuite entre Proctor et Diogène afin de sauver Constance. On se rend compte alors que le flegmatique majordome de Pendergast est un véritable homme aventurier.
Mais j'avoue ne pas avoir trop accroché à cette partie, que j'ai trouvé un peu longue et un peu sans intérêt.
Mon attention s'est réveillée lorsque tous les protagonistes habituels se sont retrouvés. La relation Constance / Diogène est toujours assez complexe et on ne sait pas à qui faire confiance. Le retour de Pendergast va nous permettre d'avoir une confrontation explosive entre les deux frères.
 
Pour moi, ce roman n'est pas le meilleur de la série car beaucoup de passage m'ont peu intéressé.
Par contre, il reste important à lire si l'on veut en apprendre plus sur la dynamique familiale des frères Pendergast...
 

 

Publié dans Polars et Thrillers

Commenter cet article