LE SOMNAMBULE - Sebastian Fitzek

Publié le par Auryn

Enfant, Leo Nader était victime de crises de somnambulisme. Si intenses qu’on l’avait contraint à consulter un psychiatre, le docteur Volwarth. Bien des années plus tard, Leo se croit guéri. Mais, un matin, il découvre que son épouse a été agressée pendant la nuit et qu’elle s’apprête à le quitter. Il tente de la retenir, mais elle s’enfuit. Leo, qui se croit coupable, décide de retourner voir son psy. Ce qu’il va découvrir ira bien au-delà de tout ce qu’il pouvait imaginer…
Avec ce nouveau roman, Sebastian Fitzek renoue avec la veine du thriller psychologique qui avait fait de Thérapie, son premier roman, un succès.

 

Un matin, en se réveillant, Léo Nader voit sa femme, violentée, faire ses bagages et le quitter. Il est alors pesuadé que ses crises de somnambulisme recommencent et qu'il a fait du mal à sa femme pendant l'une d'elle.
Il décide alors de recontacter le psychiatre qui l'avait guéri étant enfant et comprendre ce qu'il lui arrive.Mais il est très loin de se douter de la vérité.
 
Voici un polar psychologique de haute intensité comme sait si bien les faire Sebastian Fitzek.
 
Avec son personnage de Léo, il nous entraîne dans les méandres du sommeil. Mais à partir de quel moment le cerveau s'endort-il ? Et peut-il se mettre en état de veille et nous faire faire des choses inconsciemment ?
A partir de ces questions, l'auteur nous plonge son personnage et ses lecteurs dans une spirale machiavélique où rêve et réalité se chevauchent, tant et si bien que l'on ne sait plus quoi penser (Léo dort-il ? Est-il en état de somnambulisme?...)
 
Personnellement, j'ai essayé de trouver des détails qui m'indiqueraient lorsque le personnage est en état de somnanbulisme, mais impossible. Et les incohérences (volontaires) du récit, nous mettent encore plus dans la confusion.
Aussi, lorsque je suis arrivée au dénouement final, je me suis dit "chapeau bas Monsieur Fitzek, vous m'avez encore bien eu !!".

 

 

 

Publié dans Polars et Thrillers

Commenter cet article