La bonne fortune d'Elisabeth Wellington - Robin Lee Hatcher

Publié le par Auryn

À bord du paquebot qui l’emmène en Amérique, Elisabeth Wellington peine à croire en sa vie nouvelle.
Après le décès inattendu de son père, qui la destinait à épouser le duc d’Altberry dans l’espoir d’éponger ses dettes, elle a décidé de quitter l’Angleterre. Libre désormais de tout engagement, elle se rend, pleine de rêves et d’espoirs, dans le Montana, où elle se destine à devenir institutrice.
Pourtant, à la fin du xixe siècle, c’est une région encore peu peuplée, où les conditions de vie sont rudes. Qu’importe ! Elisabeth est prête à tout.
Il n’y a cependant un obstacle qu’elle n’aurait jamais imaginé. Et celui-ci porte le nom d’un homme : Garrett Steele. Pourquoi se montre-t-il si froid, si farouche, face à la jeune et audacieuse Elisabeth ? Elle qui est pourtant l’institutrice de son fils Janie.
On connaît l’adage : « Fuis-moi, je te suis ; suis-moi, je te fuis ». Alors quand des sentiments naissent d’un terreau si aride, la passion peut prendre les formes les plus inattendues…

 
Après la mort de son père, Elisabeth Wellington quitte l'Angleterre pour rejoindre l'Amérique, afin d'échapper à un mariage arrangé avec un odieux personnage.
Elle se rend à New Prospect dans le Montana où un poste d'institutrice est disponible. C'est également l'occasion pour elle de faire connaissance avec sa jeune correspondante, Janie. Mais si Elisabeth fait rapidement la conquête de la fillette, il n'en va pas de même avec son père, Garrett Steele, un homme à la fois séduisant et troublant...
 
Un roman qui nous emmène dans le Montana à une époque où il est encore peu colonisé.
Malgré ses origines aristocratiques, Elisabeth s'intègre assez facilement à sa nouvelle vie. Mais elle devra faire face à certains obstacles  tels que les commérages des deux vieilles filles du village qui voient en elle une rivale, un chevalier servant un peu "pot de colle", un élève pervers et violent... Mais surtout, elle devra affronter ses sentiments pour Garrett Steele...
 
Une romance très agréable à lire au temps des colons, avec des personnages très attachants comme Elisabeth qui surmontent les difficultés auxquelles son éducation ne l'a pas préparé, mais surtout la petite Janie, une fillette à l'esprit vif et enjoué qui trouve en Elisabeth l'affection maternelle qui lui manquait.

 

 

Publié dans Romans

Commenter cet article