A L'OMBRE DU CLOCHER

Publié le par Auryn

Tome 2 : Le fils de Gabrielle

 

Une menace plane sur Saint-Jacques-de-la-Rive en cette année 1943. Un camion de l’armée sillonne inlassablement le village et les rangs, à la recherche des trois hommes qui ne se sont pas présentés à Nicolet malgré leur avis de mobilisation. Solidaires, les habitants usent de tous les stratagèmes possibles pour protéger les leurs de la conscription qui a été votée par le gouvernement d’Adélard Godbout. Même le curé Ménard, d’un naturel affable et conciliant, surtout devant l’austérité de sa servante Amélie Provost, ne s’en laisse pas imposer. 
Dans le rang Sainte-Marie, les saisons continuent de dicter les différents travaux à effectuer sur la terre. Au quotidien, on se rencontre, sur le parvis de l’église ou sur le balcon de l’épicerie Pouliot, pour discuter de la lutte prochaine entre les partis de Godbout et de Duplessis. Ces conversations se poursuivent lors des fêtes, qui donnent lieu à de joyeuses réunions de famille. Pourtant, personne n’est vraiment à l’abri du malheur. Outre les Tremblay, que chaque visite du lieutenant Fortin inquiète, le destin semble encore s’acharner sur les Fournier, probablement attiré par la sécheresse du cœur de Gabrielle. Et voilà qu’un dangereux rôdeur provoque des émois au village. Du jamais vu. Serait-ce Beau-Casque, le simple d’esprit qui intimide Françoise, la fille de Clément et de Cécile Veilleux? 

 

Vingt ans ont passés depuis la fin du premier tome. Les enfants ont grandit et fondé une famille. Les saisons passent mais ne se ressemblent pas.
 
Nous sommes en pleine seconde guerre mondiale. Les familles Tremblay et Veilleux cachent les membres de leur famille afin qu'ils ne soient pas enrôlés dans l'armée.
Le curé de la paroisse accueille un nouveau vicaire qui va se révéler assez rigide et rapidement se mettre à dos la population.
Et puis il y a Etienne Fournier, le fils de Gabrielle et Germain Fournier, qui ve devoir faire à biens des difficultés avant de pouvoir espérer avoir une vie normale.
 
J'ai retrouvé avec plaisir tous les habitants de Saint Jacques de la Rive.
Leur vie est rythmée  par les saisons, avec les différents travaux inérants à chacune d'elle. Mais il y a toujorus un imprévu ou un évènement qui fait que cette saison-là sera différente de la précédente.
La modernité arrive petit à petit dans le village, mais les anciens ne sont pas trop pressés de se débarrasser des vieilles méthodes.
 
Un roman toujours aussi captivant et j'ai hâte de retrouver tout ce petit monde dans les prochains tomes.

 

 

Publié dans Romans

Commenter cet article