MÉMOIRE CACHÉE - Sebastian FITZEK

Publié le par Auryn

Berlin, de nos jours. Un homme se réveille dans un abri sous le métro. Il a été blessé par balle à l’épaule. Il ne sait pas ce qu’il fait là. Il ne se rappelle pas qui il est. Seul indice, ce prénom tatoué dans la paume de sa main droite : Noah.
C’est en découvrant, dans un journal, la photographie d’un tableau qu’il a un déclic ! Ce tableau, c’est lui qui l’a peint. Il décide alors de contacter la journaliste, prénommée Céline.
À son côté, Noah recouvre peu à peu sa mémoire, pour le meilleur… mais surtout pour le pire ! Un groupuscule extrémiste, persuadé que la Terre est trop peuplée, a inoculé à l’ensemble de la population mondiale un effrayant virus.
Aujourd’hui, ils vont l’activer. C’est alors le début d’une course contre la montre pour Noah et Céline. Le temps est compté avant que des milliards d’êtres humains ne soient atteints par cette pandémie sans antidote connu.

 

Manille, une épidemie de grippe s'est déclarée. Une femme et ses deux enfants vont essayer de s'échapper du bidonville où ils vivent avant que celui-ci ne soit complètement cerné par les militaires.
Berlin : un jeune sans abri a complèment perdu la mémoire. Il ne sait pas qui il est, ni d'où il vient. Le seul indice qu'il possède, un tatouage à l'intérieur de sa main : Noah.
Avec l'aide de son ami Oscar, sans abri comme lui, "Noah" va partir en quête de son identité.
 
Dès le début de ce roman, le lecteur est comme le personnage principal Noah, c'est à dire dans le flou artistique le plus complet. On ne sait pas qui est Noah, ni d'où il vient, ni comment il s'est retrouvé sans abri. Et puis suite à un article découvert dans un journal pour lequel il a contacté une journaliste, tout va s'accélérer. Il va devoir échapper à des tueurs à gages et par la même occasion se rendre compte qu'il a tous les "bons réflexes" pour ça.
Commence alors une traque de longue haleine qui ne sera pas de tout repos, ni pour Noah, ni pour le lecteur.
 
Un suspense mené tambour battant par l'auteur qui comme à son habitude nous perd dans les méandres de l'enquête pour mieux nous surprendre à la fin.

 

Publié dans Polars et Thrillers

Commenter cet article