PROFANATION - Jussi Adler Olsen

Publié le par Auryn

En 1987, le meurtre atroce d’un frère et d’une sœur avait défrayé la chronique. Malgré les soupçons pesant sur un groupe de lycéens d’une école privée de Copenhague, l’enquête s’était arrêtée, faute de preuves… Jusqu’à ce que neuf ans plus tard, l’un des garçons (le seul « pauvre » de la bande) s’accuse du crime. Affaire classée. Pour une raison inexplicable, le dossier ressurgit soudain sur le bureau de l’inspecteur Carl Mørck, chef de la section V. Intrigué par les circonstances, l’inspecteur, toujours accompagné de son acolyte Assad, décide de reprendre l’enquête. Elle le mène sur la piste de l’énigmatique Kimmie, prostituée, voleuse, semi-clocharde, qui était alors la seule fille de la bande, et celle de trois hommes, les plus riches du Danemark…

 

Carl Mørck, l'inspecteur du département V, trouve sur son bureau le dossier d'un double meurtre commis en 1987 et pour lequel l'assassin a été condamné. Dans ce cas, pourquoi lui laisser le dossier sur son bureau puisqu'il ne s'occupe que des "cold case" ?
Aidé de son énigmatique assistant Assad, il décide de creuser la question. Mais cela ne va pas plaire à tout le monde et les embûches seront nombreuses avant de découvrir la vérité.
 
J'ai retrouvé avec beaucoup de plaisir Carl Mørck et son assistant Assad. Ils sont également rejoint par une dynamique secrétaire prénommée Rose. Autant vous dire que les échanges entre Mørck et Rose sont assez mordants.
L'affaire sur laquelle enquête notre trio implique plusieurs notables de la ville. Du départ, on se doute qu'ils sont responsable des différents meurtres et qu'ils ont tout intérêt à protéger leurs arrières. Et la ténacité de Mørck ne leur plaît pas.
 
Aucun personnage ne nous laisse indifférent. Attachants ou détestable, chacun à son rôle à jouer dans cette histoire qui nous tient en haleine jusqu'au bout.
 
J'aime de plus en plus les aventures de Mørck et de ses assistants. Vivement la lecture de la prochaine enquête.

 

Publié dans Polars et Thrillers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article