LES CENDRES FROIDES - Valentin Musso

Publié le par Auryn

1999. À la mort de sont grand-père, Aurélien Cochet découvre que celui-ci aurait travaillé durant la guerre dans un lebensborn, une maternité nazie accueillant des jeunes femmes enceintes de membres de la SS.
Au même moment, dans un petit village de la Marne, une octogénaire sans histoire est retrouvée assassinée à la suite d’un cambriolage. Les gendarmes soupçonnent très vite une mise en scène, mais ils sont loin de se douter que cette retraité est la victime indirecte, plus de cinquante ans après la fin de la guerre, de l’entreprise eugéniste nazie.
Aidé par une jeune universitaire, Aurélien Cochet va tenter de lever le voile sur le passé de sa propre famille. Cambriolage, menaces, agression… Rien ne l’empêchera de plonger au cœur d’un des programmes les plus mystérieux et les plus terrifiants du IIIe Reich. Quitte à mettre ceux qu’il aime en danger…

 

A la mort de son grand-père, Aurélien va découvrir dans les affaires de celui-ci, un vieux film montrant l'activité d'un lebesborn français.
Aurélien a du mal à croire que son grand-père ait pu partiviper à une horreur pareil.
Le voilà donc parti sur les traces de son grand-père et de son histoire familiale.
 
Avis un peu mitigé pour ce roman.
J'ai beaucoup aimé l'intrigue, ce voyage sur les traces du passé et en apprendre un peu plus sur un fait marquant (créer un peuple parfait) de la seconde guerre mondiale.
Par contre, j'ai eu du mal à accrocher au style de l'auteur. Il m'a manqué quelque chose pour être totalement imergée dans le roman.
 
Mais en dehors de ce problème (qui est plutôt un ressenti personnel), ce roman possède une intrique fort sympathique sur un sujet (les lebesborn) très intéressant et qui porte à réfléchir sur les cruautés nazies.
 

Publié dans Polars et Thrillers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article