MISERICORDE - Jussi Adler Olsen

Publié le par Auryn

Pourquoi Merete Lyyngaard croupit-elle dans une cage depuis des années ? Pour quelle raison ses bourreaux s'acharnent-ils sur la jeune femme ? Cinq ans auparavant, la soudaine disparition de celle qui incarnait l'avenir politique du Danemark avait fait couler beaucoup d'encre. Mais, faute d'indices, la police avait classé l'affaire. Jusqu'à l'intervention des improbables Carl Mørck et Hafez el Assad du Département V, un flic sur la touche et son assistant d'origine syrienne. Pour eux, pas de cold case ...

 

Carl Morck est un très bon enquêteur mais peu sociable, surtout depuis qu'il a perdu un coéquipier sur une enquête et que le deuxième est toujours à l'hôpital, paralysé à vie.
Aussi, pour ménager les susceptibilité de chacun et ne pas à avoir à se séparer de son meilleur élément, le chef de la brigade criminelle décide de nommer Carl à la tête du Département V, un nouveau service qui sera chargé de résoudre "les affaires très spéciales".
La première affaire sont va s'occuper Carl Morck est la disparition de Merete Lyyngaard, la vice-présidente du parti démocrate, cinq auparavant.
Tout laisse à penser que Merete s'est noyée en mer. Mais très vite, Morck va trouver des incohérences dans l'enquête, suffisamment en tout cas pour relancer l'enquête.
 
J'ai toujours quelques réticences à lire des polars nordiques car j'ai tendance à les trouver un peu mou. Et le début de "Miséricorde" m'a donné raison.
Et puis petit à petit, une fois que le décor posé et les présentations faites, l'enquête démarre et s'accélère au fil des pages. D'autant plus que les chapitres alternent entre l'enquête de Morck et la séquestration de Merete. Du coup, pour le lecteur, l'enquête se transforme en course contre la montre.
 
Au final, j'ai beaucoup aimé et je vais sans aucun doute lire les romans suivants afin d'en apprendre plus sur Morck, mais surtout sur Assad son assistant, qui a l'air de cacher pas mal de chose.
 
 

 

Publié dans Polars et Thrillers

Commenter cet article