LA MORT EN TÊTE - Sire Cédric

Publié le par Auryn

Le duo d'enquêteurs, à présent incontournable, Svärta/Vauvert est en bien mauvais posture. Ils traquent sans relâche les tueurs psychopathes, mais cette fois ce sont eux les proies d'un criminel sadique. Le suspens est à couper le souffle, le lecteur n'aura pas une seconde de répit.
Tout commence en banlieue parisienne, la séance d'exorcisme d'un enfant de huit ans a tourné au drame. Eva Svärta, policière à la Brigade criminelle,enceinte de quatre mois, se rend sur les lieux. Est-ce un accident ? Comment est vraiment mort cet enfant ? Sur place, la policière rencontre Dorian Barbarossa, un journaliste à sensation qui vit depuis des années avec une balle de calibre 22 dans son crâne. Eva Svärta ne se doute pas encore de la descente aux enfers qui l'attend...

 

Dès les premières pages le ton est donné. Suite à une enquête sur un exorcisme qui a mal tourné, le commandant Svärta se sent épiée. Après avoir échappé à deux agressions coup sur coup, elle va se rendre compte que cette impression est bien réelle.
De son côté, le commandant Vauvert va se retrouver au coeur d'un complot visant à leur faire chuter.
L'un traqué, l'autre en cavale. Notre couple d'enquêteur va donc se retrouver au milieu d'une chasse à l'homme effrénée, mais cette fois-ci ce sont eux les proies...
 
Dans cet opus, Sire Cédric joue avec les sentiments de tout le monde, ceux des ses personnages et ceux de ses lecteurs. Et c'est ça le point fort de ce roman.
Dès le départ, le lecteur à toutes les pièces du puzzle : il sait qui traque Eva et qui veut s'en prendre à Vauvert. Vous allez donc me dire "aucun intérêt de lire ce roman s'il n'y a pas de suspense !" Et bien si, car Eva et Alexandre forment un couple très attachant, Après une vie très chaotique, ils ont fini par trouver le bonheur ensemble et cerise sur le gâteau, ils vont être parents dans quelques mois.
En raison de tous ces petits détails, on se retrouve donc en immersion totale dans cette traque. On a peur et on a mal pour eux (car comme d'habitude l'auteur est sans pitié avec Eva et Alexandre).
De plus les chapitres courts ne nous laisse aucun répit. On tourne avidement les pages pour savoir comment tout cela va se terminer.
 
Un polar d'une grande intensité qui pour moi est le meilleur de la série "Svärta / Vauvert".
 
Un grand merci à Plume Libre et aux Editions Le pré au Clerc pour cette lecture.
 

Publié dans Polars et Thrillers

Commenter cet article